À l’instar de l’antenne de N’zérékoré, les responsables du FNDC-Yomou ont aussi appelés à une marche pacifique ce jeudi 21 novembre 2019 pour exiger la libération des leaders du front, mais aussi exprimer leur opposition face au projet de changement constitutionnel.

Mais dans un courrier réponse en date du 20 novembre, le maire de Yomou, Mathieu Kpoghomou a demandé au FNDC de surseoir à cette manifestation.

« J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que de nombreux défis se posent à notre commune en terme de développement et qu’il faut relever, avec pour condition sine qua non, la paix et la quiétude sociale; tel est notre souci majeur aujourd’hui. C’est pourquoi je vous demande de surseoir à cette marche qui ne fera qu’empirer nos problèmes qui constituent un obstacle, mais également dans le souci de maintenir l’ordre public dans notre commune », peut-on lire dans le document.

Reste donc à savoir si l’antenne locale du FNDC-Yomou se pliera à cette décision.

Ci-dessous, la copie du courrier réponse du maire :

Konaté