Face aux violences post-électorales en cours en Guinée avec une vingtaine de morts à travers le pays, la procureur de la Cour Pénale International vient de réagir. Fatou Bensouda précise que « quiconque s’engage, commandite, incite, encourage ou contribue, de toute autre manière, à la commission de crimes, est passible de poursuites soit par les tribunaux guinéens ou par la Cour Pénale Internationale ».

« Nous restons saisis de la situation en Guinée et continuons de suivre de près les développements sur le terrain. La violence doit cesser », indique la procureur de la CPI dont les propos sont relayés sur le compte Twitter de du Tribunal Pénal International.

Konaté