La vague d’arrestation des citoyens de nationalité étrangère en Guinée notamment à Conakry, Kankan, Siguiri, Fria inquiète les responsables du parti au pouvoir. Au cours de l’Assemblée générale hebdomadaire du RPG arc-en-ciel le samedi 26 octobre 2019, l’honorable Amadou Damaro Camara, président de la majorité présidentielle a appelé à la vigilance.

« Il y a des leaders qui commencent à fuir », dixit Damaro. Il y a des pays voisins qui ont connu la guerre comme le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire, le Sénégal a toujours des bisbilles dans son Sud, le Mali est en guerre, il y a des phénomènes qui ont commencé en Guinée. C’est plus de 140 jeunes gens qui ont des anti-balles sur leurs corps. Ils disent qu’ils sont des ouvriers ou des travailleurs d’une société d’Internet, est-ce qu’on a besoin de pare-balles pour aller sur internet ? Il y a 214 qui ont été aussi appréhendés à Siguiri et plus de 80 personnes à Kankan, on nous signale des cas aussi à Fria. Ils viennent ensemble, ils sont logés ensemble, ils mangent ensemble », a déclaré le député Damara avant de se poser des questions. Qui les a fait venir ? Qui les loge ? Qui les nourrit ?

« Au nom de la direction nationale du parti, nous demandons expressément au gouvernement et aux services de sécurité d’aller au fond et aux tréfonds de cette affaire. Et quiconque serait de près ou de loin mêler à cela, il serait de près ou de loin à cela, qu’il soit mis hors d’état de nuire parce qu’il s’agit de la sécurité de la Guinée », a-t-il ajouté.

Poursuivant, le président de la majorité présidentielle annonce qu’il y a des leaders politiques qui commencent déjà à quitter le pays à cause de cette affaire.

« Et comme ça commence à parler, nous avons appris qu’il y a des leaders politiques qui commencent déjà à prendre des billets pour aller voir du côté de Paris. Même s’ils vont jusqu’à Honolulu, le peuple de Guinée les rattrapera. Il faut que nous soyons vigilants », a-t-il conclu.

Konaté