C’est la conséquence de la sortie médiatique du gouverneur de la région administrative de N’zérékoré, ce samedi 15 juin 2019. En effet, au cours d’une rencontre avec les présidents des 22 quartiers de la commune urbaine, Mohamed Ismaël Traoré a indiqué que les leaders du FNDC seront recherchés et traduits devant la loi.

Le numéro un de la région de N’zérékoré a ensuite annoncé la mise en place des comités de veille qui seront dans les quartiers pour, dit-il, localiser les membres du front et les traquer jusqu’à leur dernier retranchement.

Contacté par notre rédaction, Mamadou Maladho Diawné, un des leaders du FNDC à N’zérékoré a qualifié cette sortie du gouverneur de ridicule. Selon lui, personne ne peut empêcher le front de manifester à N’zérékoré. Poursuivant, il a annoncé une nouvelle manifestation, le jeudi 20 juin 2019. A l’en croire, une réunion de la coordination est prévue ce dimanche pour déterminer la conduite à suivre.

Faut-il donc s’attendre à de nouvelles violences les jour à venir à N’zérékoré ? En tout cas, tous les ingrédients sont réunis. Surtout quand on sait que le gouverneur a déjà déclaré le FNDC comme étant un ennemi <<à abattre.>>

Patrice