C’est officiel ! Les élections législatives initialement prévues le 16 février viennent d’être reportées.

Dans un décret lu lundi soir à la télévision nationale, le président Alpha Condé a annoncé le report de ces scrutins pour le 1er mars 2020. Le décret précise que c’est à la demande de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Par ailleurs, le chef de l’État invite le président de la CENI, la présidente de la HAC, le ministre d’État, ministre de la justice et garde des Sceaux, le ministre d’État à la présidence chargé de la défense nationale, le ministre de l’économie et des finances, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le ministre de la sécurité et de la protection civile, chacun en ce qui le concerne de l’application dudit décret.

Konaté