C’est un coup de tonnerre au sein du front national pour la défense de la constitution (FNDC). Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, l’artiste reggaeman reconverti en politique, Élie Kamano annonce sa démission du FNDC et de la plateforme de l’opposition.

« Je me sens trahi et le peuple aussi dans son silence et sa résignation se sent trahi par des leaders qui ont peu de volonté patriotique pour affronter les gaz lacrymogènes et les balles qui effleurent les enfants d’autrui », dira en substance le président du parti guinéen pour la solidarité, la démocratie et le développement (PGSD).

Et d’ajouter : « On ne peut amener les enfants d’autrui résisté, pendant qu’on est loin d’eux ! »

Reste à savoir comment le FNDC réagira à cette annonce.

La rédaction