C’est une information qui vient de nous parvenir. Arrêtés ce samedi 12 octobre 2019, les huit (8) membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC) dont le coordinateur national Abdourahmane Sanoh, le directeur des opérations Ibrahima Diallo, le responsable de la stratégie Sékou Koundouno ne sont plus à la direction de la police judiciaire (DPJ) où ils ont été transférés dans la journée. C’est du moins ce qu’a appris kibaro224.com de sources concordantes.

L’information a été confirmée par Me Pépé Antoine Lama, l’un des avocats du FNDC qui n’a pas voulu faire trop de commentaires.

« Je confirme effectivement qu’ils ne sont plus à la DPJ, on les a envoyés vers une destination inconnue », a-t-il affirmé.

Poursuivant, il ajoute qu’il y aura une concertation entre les avocats pour voir la suite à donner à ce dossier.

Il faut rappeler que ces leaders et membres du front national pour la défense de la constitution ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à se rendre à la maison de la presse pour livrer une déclaration sur les manifestations qui démarrent à partir du lundi 14 Octobre 2019, contre le troisième mandat du président Alpha Condé.

Nous y reviendrons.

Kibaro224.com