En séjour à N’zérékoré dans le cadre de l’immersion des membres du gouvernement, le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat s’est rendu lundi, 23 mai 2022 dans la préfecture de Lola. Ousmane Gaoual Diallo a voulu s’enquérir des conditions de travail à la direction préfectorale de l’habitat. Sur place, le constat est plutôt alarmant : pas d’ordinateurs, manque de personnel, mauvaise condition de gestion des documents.

« C’est un constat désolant. Sur un effectif d’une trentaine de fonctionnaires qui devraient être à l’habitat, ils ne sont que cinq. Ça veut dire qu’il y a un manque de personnel et il n’y a pas d’équipements, même un seul ordinateur alors que nous sommes dans la digitalisation. En plus, il n’y a pas d’archivage et le seul plan d’aménagement qui existe date des années 60 et il est fait au crayon. Ça veut dire que la modernité, le cadastre numérique, l’aménagement ne sont pas arrivés ici. C’est vraiment pénible lorsqu’on pense la place que devait occuper l’aménagement du territoire, la distribution des terrains, l’occupation ordonnée des territoires », a déploré le ministre Ousmane Gaoual Diallo.

Pour lui, il est important d’apporter des réponses urgentes aux différents problèmes. Le ministre promet de doter les différents services déconcentrés de GPS différentiels, le recrutement des stagiaires pour combler le vide en termes de personnel, des archives numériques.
L’autre gros problème, c’est le manque de titre foncier. Et pour le ministre Gaoual, cette situation n’est pas spécifique à Lola.

« Le seul moyen de dire qu’on est propriétaire d’un bien, c’est le titre foncier et les guinéens n’immatriculent pas du tout leurs biens. Pourtant, ça facilite l’héritage et ça réduit les conflits et normalise le droit de propriété. A Conakry par exemple, nous n’avons que 25 000 titres fonciers sur 500 000 parcelles dans le grand Conakry. Ce n’est donc pas surprenant de constater que personne n’a un titre foncier à Lola », a-t-il indiqué.

La récupération des domaines de l’Etat n’a pas été occultée. Le ministre Ousmane Gaoual Diallo a demandé à ses cadres de procéder à l’identification et le marquage des domaines concernés. Il a également invité les propriétaires à profiter de la pause avec l’arrêt du processus à cause de la saison pluvieuse, pour faire analyser leurs documents.

Konaté