Zaly: C’est la troisième fois qu’au cours d’une réunion des opposants au référendum constitutionnel que la question se pose autour de Tokpa Jean Victoire, le prince de Zaly. Faut-il le combattre ou faut-il le laisser suivre son chemin avec l’espoir que son combat ne trahit pas les intérêts de la grande communauté du Grand SUD ? Deux camps se dégagent.

• Pour les premiers, il apparaît comme une menace avec sa capacité de persuasion. Il est parvenu à débaucher plusieurs personnes à les rallier à leur cause ou en leur mettant dans la position de neutralité. Il faut donc le combattre.
• Pour les seconds, il n’en est pas question. Que chacun défende ses convictions. Du moment où la question de nouvelle constitution n’est pas communautaire ou du mieux contre la communauté du Grand Sud, il faut sans laisser du terrain au jeune, le laisser agir selon ses convictions car, nous le savons responsable, intelligent et suffisamment audacieux pour s’opposer lorsque des intérêts du Grand Sud sont menacés.

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris ceci. Et je pense que si chacun des deux camps à sa raison, le second Camp a la meilleure raison. Sans fausse modestie, je voulais rappeler ici et maintenant que pour notre cause, tous ceux qui se tapent aujourd’hui l poitrine comme révolutionnaires dans un mouvement d’ensemble, il n’y a rien de nouveau qu’ils puissent dire aujourd’hui en terme de gravité contre Alpha Condé pour défendre nos intérêts que moi Tokpa Jean je n’ai ni dit ni fait ici et seul. Donc si je vous dis aujourd’hui que C’EST BON, C’EST QUE C’EST BON. ON PEUT S’ENGAGER.

On avait des conflits qui sont partis du retard de l’application du protocole d’accord de 2010 entre lui et Elhadj Papa Koly Kourouma dont entre autres :
1° la reconnaissance du statut d’ancien chef d’État à Dadis ( ça c’est fait)
2° la construction des routes Gueckedou,, Lola_Cote d’Ivoire, Yomou (Gueckedou c’est en cours avec force, Lola-cote d’Ivoire est presque fini, pour Yomou le gouvernement prend la promesse de réaliser très prochainement)
3° Le bitumage de la ville de Nzerekore chef lieu de Région administrative (c’est fait à plus de 50%)
4° La représentativité des cadres forestiers dans la sphère administrative (on a eu plusieurs ministres et députés)
5° La représentativité de jeunes cadres du SUD dans l’administration publique ( Nous en avons eu, on sait que c’est pas suffisant donc nous continuons le plaidoyer avec l’assurance que ça va marcher)
6° la Création de l’emploi à travers les sociétés minières ( vous avez entendu le PR et lu sur les médias internationaux que Zogota, simandou et M’ont Nimba vont ouvrir en début 2020. Ce sont de milliers d’emplois pour nous en respectant le principe de contenu local du nouveau code minier)
7° L’électrification ( Pratiquement chaque ville a un groupe électrogène capable de le desservir en courant. Les dernièrs à recevoir sont Lola et Yomou et j’ai personnellement assisté à leur lancement en compagnie de Papa Koly Kourouma. Certes c’est pas suffisant pour servir les hameaux et faire fonctionner des industries. Mais je sais que le projet d’interconnexion qui devrait finir dans la première moitié de 2020 pourra résoudre définitivement le problème)
8° L’eau ( les stations de pompage d’eau de Lola et Yomou, deux villes en retard dans le domaine sont en cours d’installation. J’ai personnellement assisté au lancement des travaux dans les deux villes en compagnie de Papa Koly Kourouma, ministre de l’eau et de l’assainissement.) Etc…

C’est le chantier qui est vaste, Sinon, Alpha Condé travaille. On peut certes l’accuser de retarder mais mieux vaut tard que jamais.

Ainsi, de plus en plus, le contenu de l’accord est mis en exécution, je crois que tout le monde doit mettre balle à terre. Le palabre là est fini. En tout cas pour l’instant. En temps normal, on devrait pas lier la question de nouvelle constitution à des conflits liés au non respect des accords politiques. Car la question de nouvelle constitution transcende ses phénomènes. On parle de la vie de la nation. Même si ça pourrait avoir des conséquences sur l’avenir politique du Président de la République, mais retenons que ça va au delà de celà. Mais je vous comprends. Nous sommes en politique et c’est parfois bien de se saisir des opportunités pour opérer des rapports de force en vue de décrocher des choses.

C’est pourquoi vous le savez, même quand nous étions encore dans l’opposition, j’ai toujours réclamé une nouvelle constitution. Car pour moi, on se dote pas d’une constitution pour un homme, mais pour une nation. Quoi que puissent être les avantages que peut tirer Alpha Condé de la nouvelle constitution, ça ne peut dépasser ceux de la nation guinéenne.

Sur ce, je souhaite vraiment que vous acceptiez que je participe à l’une de vos réunions pour qu’on puisse discuter entre frères et confronter les arguments. Je compte sur mon oncle Cece Loua pour organiser la rencontre de la discussion. Pourquoi pas le forum des jeunes cadres de la Forêt ? N’oubliez jamais qu’on est inséparable. Merci de votre compréhension, je compte sur vous.

Le Prince de Zaly
Je Plaide Non Coupable