Le verdict dans l’affaire dite de Makona est tombé ce mardi 14 janvier, au tribunal de première instance de N’zérékoré.

Dans son délibéré, le juge Oumar Diallo a condamné Emmanuel Tonguino, vice-président du cadre de concertation de Guéckédou à un an d’emprisonnement et au paiement d’une amende d’un million de francs guinéens.

Quant à la star Élie Kamano, il a écopé de 6 mois de prison assortis de sursis et six autres prévenus ont été condamnés à 3 mois de prison assortis de sursis.

Les autres ont été purement et simplement relaxés pour délit non constitué.

Il faut rappeler qu’Élie Kamano et 22 autres personnes ont été arrêtés en début d’année à Guéckédou suite aux accrochages survenus lors des festivités de Makona. Ils étaient poursuivis pour participation délictueuse à un attroupement, coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail d’au moins 20 jours, violences, voies de faits, destruction, injures publiques et complicité.

Konaté