Comment mettre de l’ordre dans le secteur de taxi-moto et éviter des conflits entre les acteurs évoluant dans ce secteur à N’Zérékoré? C’est l’un des d’objectifs du gouvernement guinéen et ses partenaires. C’est dans cette optique que l’ONG ATUJG a organisé du mercredi 26 au jeudi 27 mai 2021, un atelier de mise en place et d’opérationnalisation d’un cadre de concertation entre les acteurs de ce domaine.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales des jeunes taxi-motards en période électorale. Il a regroupé une vingtaine de participants issus des rangs des conducteurs de taxi-moto, des leaders syndicaux, de la société civile, des partis politiques et des services de sécurité. L’objetif est de créer un cadre de dialogue entre ces différentes entités afin d’éviter les violences des taxi-motards.

« Lors des enquêtes de perception réalisées dans le cadre du projet d’appui à la réduction de l’instrumentalisation et des violences politico-sociales des jeunes taxi-motards, il a été constaté que les acteurs impliqués dans la gestion des taxi-motos en Guinée surtout dans la commune urbaine de N’Zérékoré ne se concertaient pas. Donc, il fallait trouver un cadre idéal de concertation pour prévenir et gérer des conflits liés à ce secteur dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Au terme de cet atelier, un plan d’action sera élaboré et servira de canevas de travail pour le cadre de concertation en vue de l’atteinte de ses objectifs », a rappelé Aly Diabaté, chef du bureau de l’ONG Association Trait-Union des Jeunes Guinéens. Il a ensuite remercié le partenaire, l’UNFPA et les autorités pour leur accompagnement

Pour sa part, le représentant de l’UNFP a félicité l’ONG ATUJG pour son engagement dans le cadre de la réalisation de ce projet. Sâa Victor Millimono a également invité les participants à retrousser les manches pour rendre dynamique ce cadre de concertation qui sera mis en place.

Quant au premier vice-maire, il a remercié les partenaires pour leur engagement auprès des autorités pour le maintien de la paix dans la commune urbaine de N’Zérékoré.

Il faut rappeler que ce projet est une initiative du gouvernement guinéen qui est piloté par l’UNFPA, l’OIM et le PNUD et financé par le Fond des Nations-Unies pour la Consolidation de la Paix.

Mamady 2 Camara