Le Coordinateur régional du RPG arc-en-ciel à Kankan vient de porter de graves accusations à l’endroit du parti UFDG et de son président, Cellou Diallo. Selon Taliby Dabo, cette formation politique veut créer une situation chaotique à Kankan, fief du parti au pouvoir, pour que le vote de cette circonscription soit annulé. Il l’a fait savoir samedi 10 octobre 2020 sur sa radio, Baobab FM.

« Cellou Dalein veut des affrontements, des morts, une guerre civile pour empêcher et annuler le vote de Kankan. Parce que s’il y a conflit, les gens auront peur d’aller voter et nous n’auront pas le nombre d’électeurs que nous souhaitons », a-t-il accusé.
Poursuivant, il ajoute qu’un militant de l’UFDG, un certain Ibrahim Keïta, qui tentait de l’espionner à été arrêté et qu’il aurait cité plusieurs noms. Des gens qui, selon lui, étaient en train de planifier des troubles. 
« Je vous ai dit que les gens-là ont plusieurs stratégies. (…) La personne arrêtée s’appelle Ibrahim Keïta, mais il n’est ni de Kourouma ni de Kankan. Il est de Tougué et il a un accent peul. Il dit qu’il est le président des boulangers et que c’est lui qui demande souvent aux gens de ne pas faire du pain. Il y’a d’autres choses qu’ils préparent dans l’ombre qui ont été dévoilées. Je ne veux pas rentrer dans les détails parce que les enquêtes sont en cours. Mais nous disons à nos responsables et militants que l’heure est grave. L’UFDG et son président tiennent à Kankan parce que c’est le fief du RPG et tout ce qui se passe ici risque de s’étendre sur toute la région. Alors que chez lui, il n’y a aucun problème », a expliqué le fondateur du groupe Dabo Médias. 
Et de conclure : « Nous avons toujours dit qu’il y a la trahison entre nous, mais les gens ne croyaient pas. Certains parmi ceux qui sont cités, je ne pouvais jamais croire qu’ils ne sont pas avec nous. Nous montons et descendons ensemble alors qu’ils ne sont pas avec nous. Mais Dieu nous a aidé. Tous ont été interpellés et ils savent où ils sont. »
Il faut rappeler que le cortège de Cellou Dalein Diallo a été bloqué ce dimanche à Tokounou par des jeunes se réclamant du RPG arc-en-ciel. Le présent de l’UFDG a donc été contraint de rebrousser chemin. Pendant ce temps, des violences ont éclaté entre militants au centre-ville de Kankan. On parle de blessés et de dégâts matériels importants. 
Mamady 2 Camara