Le commissariat spécial de la sécurité routière de N’Zérékore annonce avoir pris des dispositions pour sécuriser les citoyens et leurs biens, le jour de la fête de tabaski. C’est le commissaire spécial lui-même qui a fait cette déclaration.

Inattention, excès de vitesse, conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants sont souvent la cause des accidents mortels les jours de fêtes. Pour éviter ce genre de scénario, ce dimanche, jour de Tabaski, la police routière dit avoir pris des mesures nécessaires.

« Comme à l’accoutumée, quand il s’agit d’une fête nationale ou religieuse (musulmane ou chrétienne), tous les grands rond-points et axes de la ville de N’zérekoré seront surveillés par nos hommes. Malgré le nombre insuffisant, on s’est quand même organisé à ce qu’on est au moins un agent de la sécurité dans chaque espace de prière pour le maintien de l’ordre et le libre déplacement des fidèles vers ces lieux de culte », a-t-il indiqué.

Généralement, ces accidents, qui surviennent les jours de fête, sont provoqués par les motards. Les responsables de la police routière veulent minimiser les risques en canalisant les conducteurs de taxi-motos. Pour ce fait, le commissaire spécial compte poster des agents dans les principaux lieux de loisirs.

Stéphane François Tatö
621 506 380