Réunis ce vendredi 06 novembre 2020, au symposium de leur camarade Feu Louis Mbemba Soumah au Palais du Peuple de Conakry. Les deux fractions dissidentes du SLECG, ont décidé d’enterrer la hache de guerre et de mettre fin à cette division qui a duré depuis quelques années.

« Le syndicalisme c’est le social, Je suis une mère, une femme, j’ai toujours tendu la main aux camarades du SLECG qui ont quitté la grande famille, parce que nous savons qu’ensemble nous pouvons faire quelque chose, pas en allant en rang dispersé », dira Kadiatou Bah secrétaire général du SLECG dissident.


Abordant dans le même sens, Aboubacar Soumah parle de grande leçon après la perte de leur mentor.

« Nous avons été touchés par le décès de notre premier secrétaire général du SLECG, suite à cette perte ça été pour nous une grande leçon. Parce qu’il avait déclaré que même s’il faut se coucher, ramper pour aller vers les institutions vers le SLECG pour que l’unité soit au sein de l’USTG qu’il le ferait. Donc dès qu’il est décédé j’ai pensé à cette phrase et j’ai décidé de faire appel à Kadiatou Bah pour que nous entérions la hache de guerre« , a affirmé le Secrétaire du SLECG de l’autre fraction.

Il faut rappeler que Louis Mbemba Soumah, fondateur du SLECG est décédé le 1er novembre 2020 des suite d’une maladie.

Gnima Aissata KEBE