Le recteur de l’Université de N’zérékoré vient de réagir sur la suspension de neuf (9) étudiants pour injures et outrage à l’autorité. Pour Dr Oumar Keita, ces étudiants méritaient un licenciement.

Comme le révélait Kibaro224.com mardi, le conseil disciplinaire de l’Université de N’zérékoré a décidé de suspendre 9 étudiants à qui l’on repproche avoir fait des publications outrageuses sur les réseaux sociaux à l’encontre des autorités de l’institution.

Joint au téléphone par notre rédaction, le recteur Dr Oumar Keita a jugé inadmissible le comportement desdits étudiants avant de déclarer qu’il s’agit d’un non-événement.

« Dans le système éducatif, c’est ma première fois de voir ça. Le syndicat a porté une plainte à mon niveau et le conseil de discipline a siégé. Donc, ce sont des problèmes internes. Pour nous, c’est un non-événement », a-t-il indiqué.

Et d’asséner : « Ce sont des sanctions disciplinaires et l’ont ne badine pas avec ça. Les étudiants qui insultent leurs encadreurs, leurs formateurs, on est dans quel monde ? »

Les étudiants incriminés accusent les autorités de l’université de politiser l’institution en faisant sortir les étudiants pour participer à différentes manifestations du RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir.

Mais pour le recteur, même si cela était vrai, les étudiants n’ont pas le droit d’insulter les encadreurs.

« Est-ce qu’ils ont montré leurs publications sur les réseaux sociaux ? Même si ce qu’ils disent était vrai, est-ce que ça justifie les injures qu’ils ont proféré. C’est un cercle d’étudiants minables qui ne font rien et qui se permettent d’insulter les gens qui leur donnent la formation. C’était même le licenciement pure et simple qui devrait être fait, mais le conseil a été clément, on leur a donné une année et trois (3) mois pour certains », a indiqué Dr Keïta.

Il faut rappeler que les autres étudiants entendent manifester les prochains jours en guise de solidarité à leurs collègues.

Konaté