Après le plan de riposte contre le Covid-19, initié par le gouvernement guinéen la société Électricité de Guinée procède à l’expédition des factures d’électricité. Depuis quelques jours, des citoyens de Conakry se plaignent de la hausse des factures déposé par la société. Face à cette situation l’union pour la défense des consommateurs monte aux créneaux et condamne cette attitude de l’EDG.

« Nous sommes très surpris de voir l’entreprise expédiée des factures très opaques. En Guinée la facturation du courant est bimensuelle et le gouvernement est très Claire il allait prendre en charge jusqu’au mois de décembre 2020 à travers le communiqué des ministres de l’énergie et du budget. Et il n’est pas normal que l’entreprise donne des factures en mis fevrier, donc ce qui veut qu’elle attribue une consommation pour le reste du mois. Mais les factures que EDG a envoyées figure le mois de décembre alors cela est une violation . Et également aussi on est incapable aujourd’hui de lire avec exactitude le prix unitaire du Kwh. C’est ça notre demande. », dira M’bany Sidibé Président de l’union pour la défense des consommateurs

Le samedi dernier la société a fait un communiqué sur le sujet. Sur il exhorte les consommateurs de faire des demandes de contestations de la facture et lance un appel au gouvernement
« Nous demandons à tous les consommateurs de se mobiliser pour défendre leur droit. Nous invitons le président de la république et tout son gouvernement à faire de tel sorte que les consommateurs soit rétablient dans leur droit. Il font qu’on nous expédient des bonnes factures, les factures du mois de janvier et février . Et aussi les autres mois là il réadapte la facture à la réalité du terrain et qu’il communique le prix du kwh c’est ça notre démarche. », martèle M’bany sidibé

Dans le communiqué les raisons de cette surfacturation sont nombreuses. Notamment L’existence pour certains abonnés d’un solde antérieur au 31 mars 2020 (avant la prise en charge de la facture par l’Etat) ; L’accumulation du non-paiement des consommations de la tranche 3 d’avril à décembre 2020 qui, conformément au plan de riposte Covid-19 devrait faire l’objet d’un report de paiement , la facture fraîche de janvier 2021 qui est à la charge de l’abonné.

Bintou SOUMAH