Au cours d’une conférence de presse ce vendredi 28 février, le préfet de N’zérékoré s’est prononcé sur l’actualité sociopolitique du pays notamment les cas d’incendies des bâtiments administratifs et des marchés. El Hadj Sory Sanoh a regretté cette situation avant de mettre en garde ceux qui tenteront de reproduire les mêmes choses dans sa circonscription.

« Tous ceux qui tenteront de faire la même chose à N’zérékoré trouveront devant eux le préfet armé de tous les pouvoirs que la loi lui confère. Voter est un droit et ne pas voter est aussi un droit », dira en substance le numéro un de la préfecture de N’zérékoré.

Lors de son passage récemment à Kissidougou, le président Alpha Condé a invité ses militants à se réunir en groupe pour frapper ceux qui tenteront de saccager les urnes. Pour le préfet Sory Sanoh, cet appel du chef de l’État doit être appliqué à la lettre.

« Tout ce que le président dit, nous sommes engagés à appliquer à la lettre. Même si le président dit d’égorger quelqu’un, nous allons le faire. D’ailleurs, nous sommes un peu en retard sinon j’aurais cherché de gros fouets pour distribuer aux gens afin de bien fouetter ceux qui vont tenter de s’attaquer ou empêcher les élections », a-t-il déclaré.

Pour terminer, Sory Sanoh a indiqué qu’à ce jour, le matériel électoral a été acheminé dans la presque totalité des collectivités. À ce jour dit-il, il ne reste que cinq (5) sous-préfectures où le matériel n’a pas été acheminé.

La rédaction