L’Agence nationale de sécurité sanitaire (l’ANSS) a animé une conférence de Presse ce mercredi 13 novembre 2019 à son siège à Kaloum. Objectif, faire le point sur la situation de la rougeole en Guinée et les actions entreprises par le gouvernement et ses partenaires pour venir au bout de cette maladie.

« De 2018 à 2019, nous avons enregistré 6 593 cas dont 55 décès, ça dénote l’effort que nous avons fait en 2017 pour réduire le poids de la rougeole sur les touts petits. Toutes nos préfectures ont eu à notifier des cas, mais les préfectures les plus touchées sont au nombre de 16, et à elles seules elles ont enregistré 5 079 cas avec 12 décès soit environ 80 % de nos cas. Ce sont ces préfectures-là que nous avons prises comme priorité. Ce sont ces préfectures-là que nous avons prises comme priorité », a-t-il martelé

Pour sa part, le responsable des programmes vaccination de l’OMS, félicite l’ANSS et ses partenaires pour l’effort consentis à la lutte contre la rougeole en Guinée.

« Je félicite le ministère de la Santé et l’ANSS qui ont pris vraiment la situation en main et qui ont travaillé d’arrache-pied avec les partenaires techniques et financiers notamment l’OMS, l’UNICEF et tant d’autres pour soumettre la demande de la Guinée au niveau de l’initiative mondiale de lutte contre la rougeole », a affirmé Mouctar Kandé

La rougeole est une maladie hautement contagieuse qui affecte principalement les enfants, c’est pourquoi dans les jours à venir, une équipe de sensibilisation et de vaccination sera dans ces préfectures ciblées pour freiner cette épidémie en Guinée.

Abdoulaye Ben Kaba