Dans le but de rester dans le délai du 28 décembre 2019, date prévue pour l’organisation des élections législatives en Guinée, la commission électorale nationale indépendante (CENI) a lancé ce mardi 24 septembre, l’atelier de formation des formateurs des membres des commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales.

« Les formateurs sont au nombre de 196, mais nous avons maximisé jusqu’à 200 personnes au cas où il y aura des cas d’indisponibilité. Ils ont à former 18 milles 495 personnes comme étant membre des commissions administratives d’établissement et de révision de la liste électorale », a expliqué Kabinet Cissé, directeur du département formation et éducation civique à la CENI.

Un nouveau système d’identification sera appliqué cette fois-ci, a fait savoir le directeur adjoint du département fichier à la CENI.

« C’est un système qui va nous permettre de faire la comparaison de données biométriques de l’électeur dans la base de donnée pour le dédoublonage. Ce système va nous permettre d’accélérer non seulement l’identification et le dédoublonage, mais aussi ça va nous donner des éléments qui sont fondamentaux à l’identification dans la base de données des électeurs », dira Mamadou Safa Tounkara.

Il faut rappeler que cette formation est basée sur l’acquisition et l’appropriation de toutes les méthodes de travail sur le terrain.

Gnima Aissata Kebe