Au cours de l’Assemblée Générale virtuelle de l’UFDG ce samedi 18 septembre, Cellou Dalein Diallo a abordé la situation politique actuelle du pays. Une situation marquée par la prise du pouvoir par le CNRD dirigé par le colonel Mamady Doumbouya.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) remercie les militants et sympathisants du parti « pour la constance, la loyauté, la dignité et la résilience dont ils ont fait preuve dans le combat difficile qui a été mené contre le troisième mandat et contre le hold-up électoral du 18 octobre 2020. »

En effet, dira t’il, « malgré les violences, les tueries, les emprisonnements arbitraires, les intimidations, les tentatives de corruption et de déstabilisation du Parti, les exils forcés, les privations et les discriminations, vous êtes restés unis et déterminés dans ce combat héroïque contre la dictature. »

Pour lui, grâce à ce combat et « au sursaut patriotique de notre armée, la dictature est tombée, les prisonniers politiques ont été libérés, les locaux abritant notre siège et nos bureaux ont été restitués, les PA stationnés dans nos fiefs ont été démantelés. »

Cellou Dalein Diallo n’a pas par ailleurs manqué de renouveler ses remerciements au CNRD et à son President « pour ces actions positives ».

« Je voudrais également le féliciter pour le traitement humain et digne qui est réservé à l’ex-président Alpha Condé. Nous avons toujours dit que nous sommes pour la justice mais contre la violence et la vengeance parce que la vengeance crée de nouvelles injustices qui elles-mêmes appellent à être vengées », a-t-il déclaré.

Ces derniers jours, des voix s’élèvent pour demander au Colonel Doumbouya de profiter de la transition pour renouveler la classe politique guinéenne. C’est le cas de l’ancien président de la transition, le Général Sékouba Konaté et du Cardinal Robert Sarah. Le premier demande même une transition de trois (3) ans au minimum et cinq (5) ans au plus.

Mais le principal opposant à l’ancien régime n’est pas de cet avis. Il encourage la junte de continuer à œuvrer pour le retour à l’ordre constitutionnel.

« Nous encourageons le colonel Mamady Doumbouya à continuer d’œuvrer pour rendre au peuple de Guinée son droit de choisir, à travers des élections inclusives, libres et transparentes, ses dirigeants à tous les niveaux (Local, Législatif et Exécutif). Pour ce faire, il doit faire confiance à la maturité du peuple de Guinée et éviter de céder à des pressions de groupes qui prétendraient connaitre à l’avance le choix de notre peuple », a fait savoir l’ancien premier ministre qui rappelle que son combat n’a jamais été dirigé contre un homme ou contre un groupe particulier.

« Nous avons combattu les pratiques de la mauvaise gouvernance dont la délinquance électorale, la gabegie financière, les violations des droits humains et la violation des principes et des règles de la démocratie et de l’État de droit », a rappelé Cellou Dalein Diallo.

Konaté