Comment nouer des relations pacifique entre les journalistes, magistrats et forces de defenses et de securité en Guinée ? C’est l’objectif d’un cadre de concertation tenu ce Mardi 22 décembre 2020 à Conakry. Une rencontre qui a permis des échanges fructueuses sur les relations pacifiques entre ces différentes entités.

Cet espace de dialogue entre médias, forces de l’ordre et magistrats permet de renforcer les relations entre ces trois entités. Ce responsable de médias parle de l’objectif de cette journée
« Des échanges qui consiste à favoriser la voie que ces trois entités puissent avoir des relations apaisées professionnelles, pour le bien de L’état de droit et de la démocratie. », dira Iboun Conté.

Le manque de collaboration sur le terrain pendant les manifestations, le refus de livrer des informations à la presse sont entre autres indicateurs d’une mauvaise cohabitation . Pour inverser la tendance cette activiste plaide pour une relation pacifique entre les agents de maintien d’ordre et journalistes.
« Au service de sécurité de comprendre les lois et textes qui régissent la profession du journaliste et c’est aussi crée une certaine familiarité entre journaliste et FDS. On doit traiter le policier comme un citoyen du pays qui a une mission régalienne de sécurisation de la population et le journaliste aussi doit être exemplaire dans le traitement et diffusion de l’information.« , a affirmé Fatou Baldé Yansané membre de la fondation des médias de l’Afrique de l’Ouest.

Longtemps critiqué pour son inaction dans la resolution des conflits entre forces de l’ordre et journalistes, le Directeur Général de la police rassure.
« Je mets la police à votre disposition dans le cadre de la vérité de la lois. Dire que si un journaliste est atteint par un mauvais comportement d’un policier informez-moi.« , a martelé Général Ansoumane Bafoé Camara

Pour matérialiser la rencontre un document de 8 pages a été présenté aux participants. Un comité adhoc ou permanent de 11 membres est crée. Ils auront pour charge la médiation entre journalistes et membres des services de defense et de sécurité.


Bintou SOUMAH