Présent jeudi à la réception du président de la République, le Directeur de la caisse nationale de sécurité sociale, Malick Sankhon a invité l’opposition et les membres du FNDC à leur rejoindre pour le référendum.

« Tout ce que je leur demande maintenant, ce sont nos compatriotes, ils ont les mêmes droits que nous, qu’ils viennent autour de la table pour discuter réellement sur des questions importantes de la République. Eux, ils disent qu’ils sont contre l’adoption d’une nouvelle constitution et nous nous sommes favorables à une nouvelle constitution. Mais le seul référentiel étant le peuple, alors nous leur demandons d’aller devant ce peuple et on va voir qui va gagner », dira Malick Sankhon.

Parlant des députés de l’opposition qui ont suspendu leur participation aux travaux de l’Assemblée nationale, Malick Sankhon pense que cela n’est pas une solution.

« Ils n’ont qu’à revenir exprimer ce qu’ils ressentent au sein de l’Assemblée, discuter. C’est là-bas tout doit se discuter, la rue n’a jamais construit », a-t-il indiqué.

Abdoulaye KABA