La HAC vient à nouveau de rappeler les journalistes, patrons de presse et associations de presse à l’ordre. Dans un communiqué en date du 21 juin 2021, l’institution de régulation des médias indique avoir constaté avec une « vive préoccupation la diffusion répétée par plusieurs médias, notamment dans les émissions interactives et de débats, de propos injurieux, diffamatoires, calomnieux, offensants, parfois susceptibles d’inciter à la violence ou de troubler l’ordre public ».

Face à cette situation, Boubacar Yacine Diallo et son équipe rappellent que « que tous les délits commis par voie de presse sont de sanctions prévues par la loi ».

Ci-dessous, le communiqué de la HAC

Facely Konaté

621784982