Plus de 5 millions de guinéens sont attendus ce dimanche 18 octobre 2020 pour choisir celui ou celle qui aura les destinées du pays, pour les six (6) prochaines années. Un scrutin qui intervient dans un contexte de polémique et de tension.

Dans un communiqué samedi 17 octobre, la commission électorale nationale indépendante (CENI) a rappelé que « l’utilisation des téléphones portables ou tout autre moyen de prise d’image des procès verbaux des bureaux de vote ou ceux de la centralisation des votes, par les membres des bureaux de vote et des commissions administratives de centralisation, doit être faite dans le stricte respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur en République de Guinée, et de celles régissant l’exploitation de la messagerie électronique. »
L’institution électorale précise en outre que seule  « le président de la CENI est habilité à rendre public la totalisation globale des résultats provisoires dans un délai maximum de 72 heures, à compter de la date de réception du procès verbal des commissions administratives de centralisation des votes. »
Ci-dessous, le communiqué de la CENI :