Le cahier de charge de la République de GUINÉE se trouve dans les mains d’une seule et unique personne. Il s’agit du président de la République.
Dans ce document nous avons deux grandes lignes.

À savoir :
1- Les multitudes problèmes dont les Guinéens souffrent.
2- conservation des acquis démocratiques.

Cependant si nous voulons un lendemain meilleur dans la paix débarrassé de l’hypocrisie, de la haine, de l’ethnocentrisme, l’incivisme etc… il serait alors nécessaire que nous nous fassions confiance, que nous nous accordons le bénéfice de la tolérance, que nous mettions le pays avant toutes sortes de calculs politiciens et ethniques.

Détruire les acquis des différentes gouvernances n’a rien avoir avec le Président Alpha Condé. Manifestons dans le strict respect de la loi et les principes démocratiques. Il faudrait pas que nous soyons toujours dans l’éternel recommencement, ce pays a trop souffert et il doit bouger.

Ce Président est passager, est-ce qu’on peut brûler alors ce pays parcequ’on l’aime pas ?. La réponse c’est non. La Guinée a existé après Sekou Touré, après Lansana Conté et il restera après Alpha Condé.

Ce qui reste clair, la Guinée notre bien commun va avancer avec ou sans Alpha Condé et tous ceux qui s’opposera à ça verront la colère du vrai peuple.

Nondi Kountigui