Artistes guinéens, la musique de chez nous a perdu son originalité et son authenticité. Afrotrap là, ce n’est pas pour nous. Pardon, laissez ça en 2020 là. Hum je vous demande pardon. Actuellement là kè, à suivre Trace Africakora, on ne reconnaît la musique du pays qu’à travers les dialectes (soussou, maninka, poular …) dans lesquelles vous chantez. Sinon rien. Pendant ce temps, sur la même chaîne et dans les mêmes programmations, la musique sénégalaise elle, se reconnaît aussi banalement à travers uniquement le Mbalac.
La Guinée est très riche en termes rythmes. Le soly, Yankady, Macourou, Djâ, Djagba, Zaguira, Tiabala, Toupoussèssè, Coucou, la Mamaya et surtout les grands airs mandingues ( douwa, djandjon, konkoba, Touraman fassa, Keita fassa, Camara fassa, etc.), entre autres rythmes, distinguent la musique guinéenne de celle des autres.
C’est pourquoi de vous tous et sans vous blesser, j’adore beaucoup les chansons de Abdourahaman Sidibé connu sous le nom MATA VIEUX. Il est très l’un des artistes guinéens à rester fidèle à la musique traditionnelle de chez nous. Il est original.
Pardon, 2021 qui s’annonce là, chantez autrement !

Billy Nankouma Condé

Journaliste