C’est une bonne nouvelle pour la population de N’zérékoré qui s’inquiètait face à la montée de la tension entre les autorités locales et les membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC). Les opposants au projet de nouvelle constitution avaient même programmés une marche « pacifique », demain jeudi 20 juin 2019.

Après deux (2) jours de discussions, les parties sont enfin parvenues à un accord. Toutes les conditions du FNDC ont été acceptées par les autorités, sauf la libération des personnes arrêtées lors de la première marche. Les autorités ont demandé de laisser la justice faire son travail. Déjà, le jugement a démarré ce mercredi 19 juin et je poursuit au tribunal de première instance de N’zérékoré en présence de maître Salifou Béavogui, avocat du FNDC. Ce que les responsables du front ont finalement accepté.

Une commission de rédaction du protocole d’accord a été mise sur pied et la signature est attendue les heures à venir dans la salle de réunion du gouvernorat.

Nous y reviendrons

Dimio