Un jeune soldat d’une quarantaine d’années s’est donné la mort ce jeudi 23 janvier 2020 à N’zérékoré, plus précisément dans la sous-préfecture de Palé situé à environ 52 kilomètres du centre-ville.

Luc Foromo Monèmou puisqu’il s’agit de lui, était un agent volontaire de la police communale de Palé. Selon le vice-maire qui a été joint au téléphone par la rédaction de kibaro224.com, il avait été instruit par les autorités locales d’arrêter un habitant qui était visé par une plainte. C’est ce dernier dont il était venu déposer que la grenade qu’il ne détenait pas, c’est explosée.

 »Les lundis et jeudis sont les jours choisis pour les assises à Palé. Il y avait donc un homme qui était visé par une plainte au niveau de la commission chargée des conflits au niveau de la commune. Mais cela faisait plusieurs jours qu’on ne le voyait pas. Les conseillers ont alors ordonné à la police de l’arrêter à la première vue. Ainsi, quand il est venu aujourd’hui, immédiatement, il a été arrêté et déposé par le jeune volontaire au niveau des conseillers. Après avoir déposé l’accusé, nous l’avions dit de rentrer. Donc, pour nous, il s’était retourné à son poste. Mais entre temps, on a entendu le bruit à la porte. C’est ainsi qu’on s’est rendu compte qu’il avait une grenade qui a explosé. Et malheureusement, il a succombé. La femme qui était à côté de lui a aussi été blessée », nous a expliqué Nyankoye Kolamou, vice-maire de Palé.

Aux dernières nouvelles, le corps du jeune volontaire a été enterré en présence de ses parents. Quant à la dame blessée, sa vie est désormais hors de danger.

Mamady 2 Camara