Dans son plan de développement du football à la base dans les pays membres,  la FIFA a financé des projets d’académies en Guinée notamment à Conakry, Kindia et N’Zérékoré. Pour le cas de N’Zérékoré, on apprend que c’est plus de 200 000 dollars qui ont été décaisés par l’équipe sortante de la Fédération Guinéenne de Football (FGF) pour la réalisation du projet. Sauf que sur le terrain, les traces de ce financement sont presqu’inexitantes. Ce qui suscite beaucoup d’interrogations dans le monde de football. Notre rédaction s’est intéressée à ce sujet pour tenter de comprendre les dessous.

L’académie de football de N’Zérékoré a été annoncée depuis début 2021. Mais jusque-là, rien n’est fait. Pourtant, selon nos informations, l’équipe sortante de la fédération avait effectivement débloqué 212 000 dollars soit un peu plus de 1 milliard 900 millions de francs guinéens. Une information confirmée par une source proche du Comité de Normalisation (CONOR).

Il était donc prévu de détecter de jeunes talents de 11 à 13 ans et trouver un local pour les interner. Ce local devrait être à proximité d’une école pour leur permettre d’étudier et d’un terrain de football pour les entraînements.

Pour la sélection des enfants, la tâche a été confiée au district de football. Mais à ce niveau, les responsables indiquent n’avoir reçu qu’un million de francs guinéens et cinq (5) ballons. C’est donc avec ces moyens que le test a été organisé pour sélectionner 20 jeunes joueurs qui ont été par la suite mis à la disposition de la Ligue régionale de football présidée par Moriba Albert Délamou qui est en même temps maire de la commune urbaine de N’zérékoré. C’est du moins l’information donnée à notre rédaction par le président du district de football, Mohamed Lamine Sylla. Depuis, ajoute-t-il, « je n’ai eu aucune autre information concernant cette académie. Je ne sais même pas si elle existe ou pas. »

D’autres sources précisent que la sélection ne s’est même pas déroulée dans les règles de l’art. En effet selon le informateurs, il y ‘a deux (2) académies qui sont prévues à l’intérieur : Kindia pour les régions de la Basse et Moyenne Guinée et N’Zérékoré pour la forêt et la Haute Guinée. Malheureusement, la sélection ne s’est limitée qu’à N’Zérékoré.

Concernant la villa qui devrait servir de siège à l’académie dans un premier temps, c’est la Ligue régionale de football qui aurait mené les démarches. Et selon son vice-président, c’est la fédération à travers un représentant (dont il n’a pas souhaité dévoiler le nom), qui a directement discuté le prix avec le propriétaire.

« Nous avons reçu une mission de la fédération nous informant que N’Zérékoré doit recevoir une académie. Mais elle nous a demandé de trouver un local à côté d’une école et un terrain de football en attendant la construction. C’est ce qui fût fait. Nous avons trouvé la villa, le terrain et négocier avec l’école ou les enfants devraient étudier. Mais c’est la fédération qui a négocié avec le propriétaire du local. La ligue n’a jamais été associée à la gestion du fonds », a expliqué Sékouba Loua, vice-président de la Ligue régionale de football de N’Zérékoré.

Cependant, certaines sources proches du dossier nous ont affirmé que la villa dont il s’agit est une propriété du président de la Ligue, Moriba Albert Délamou. Il est situé à Nakoyakpala, quartier périphérique de N’Zérékoré. C’est le même bâtiment qui a servi à un moment de siège à la Ligue. M. Délamou aurait fait comprendre à la fédération qu’il s’agit d’un bâtiment géré par la mairie. Les frais de location auraient été de 10 millions GNF par mois. Le montant est payé à chaque fin de mois alors que l’académie n’est pas opérationnelle.

Dans la cour de la Villa, notre équipe n’a pu constater que l’existence de quelques table-bancs exposés dans la cour et pas plus. Aucun des jeunes joueurs sélectionnés ne s’y trouve également.

Pour recouper cette information, nous avons joint au téléphone le principal concerné qui est Moriba Albert Délamou, président de la Ligue régionale de football, mais il n’a pas voulu se prêter à nos questions. « Je ne peux donner aucune information sans l’autorisation du CONOR (Comité de Normalisation, qui fait office de fédération », a-t-il lâché.

Où se trouvent les 212 000 dollars ? Qui gère le fonds ? Pourquoi l’académie n’arrive toujours pas à être opérationnelle ? Autant de questions qui restent sans réponse. Certains membres de la Ligue régionale de football nous ont confié que c’est entre leur président et les anciens dirigeants de la fédération. « Personne n’a senti l’odeur de l’argent ici », a déclaré un membre du bureau.

Nous avons tenté aussi de joindre l’ancien secrétaire général de la Fédération Guinéenne de Football, Maurice Akoï Koïvogui. Là également, la porte est restée fermée. « Je ne suis plus à la fédération, posez la question à l’équipe qui gère », a-t-il déclaré avant de nous raccrocher au nez.

Pour l’argent, nos sources au niveau du CONOR soutiennent que les 212 000 dollars ont bel et bien été décaisés par l’équipe d’Antonio Souaré. Personne ne souhaite s’exprimer dessus et l’académie n’est toujours pas opérationnelle. L’on ne sait même pas que sont devenus les enfants qui avaient été sélectionnés.

Dossier à suivre…

Mamady 2 Camara