Dans le cadre de la poursuite des activités du projet d’appui à la Réduction de l’Instrumentalisation et des Violences politico-sociales des jeunes taxi-motards, l’association Trait d’Union des Jeunes Guinéens vient de former 22 jeunes acteurs de la société civile en analyse,  remontée des données et monitoring. L’atelier s’est déroulé du 28 au 29 mai 2021 à la maison du paysan.

Ces jeunes sont outillés sur la collecte, l’analyse et la remontée des données liées aux violations et aux bonnes pratiques des engagements dans le cadre du contrôle citoyen relativement aux taxi motards dans la Commune urbaine de N’Zérékoré.

« Ces 22 moniteurs qui seront déployés dans les 22 quartiers de N’Zerekore seront menus des indicateurs qui constituent un système d’information permettant au cadre de concertation, d’analyser des cas de violences et proposer des solutions aux autorités afin de trouver des réponses rapides », a expliqué Aly Diabaté, chef du bureau ATUJG.

Pour sa part, le chef du sous bureau de l’UNFPA, a tout d’abord exprimé la satisfaction de son institution vis-à-vis de l’ONG ATUJG par rapport à son engagement dans le cadre de l’atteinte des objectifs de développement dans la région avant d’inviter les participants à s’engager d’avantage afin de jouer leur partition dans le maintien de la paix à N’Zerekore.

« Je vous invite, vous les participants à plus d’engagement, plus de détermination pour créer un environnement de paix, un environnement de développement durable dans notre région. Parce que, comme on aime à le dire, il n’y a pas de développement sans paix », a déclaré Dr Kissi Keita, chef du sous bureau UNFPA.

Le Directeur Préfectoral de la jeunes, des sports et de la culture a abordé dans le sens en procédant au lancement de cette activité. Pour Djanfo Chérif, les taxi-motos constituent un facteur de menace pour la paix à N’Zerekore. D’où l’importance des moniteurs qu’il invite à jouer pleinement leur rôle.

Il faut rappeler que cette formation intervient au lendemain de l’atelier de mise en place et d’operationnalisation du cadre de concertation entre les acteurs du secteur taxi-moto. Ce projet est une initiative du gouvernement guineen appuyée par les l’UNFPA, l’OIM et le PNUD et fnancé par le Fond des Nations-Unies pour la consolidation de la paix.

Mamady 2 Camara