Le Gouverneur de la région administrative de N’zérékoré a exprimé ses inquiétudes suite à l’arrestation dimanche 27 octobre dernier, de 50 jeunzs suspects dans sa région. Mohamed Ismaël Traoré pense qu’il y a derrière les arguments avancés par ces derniers, une mission non avouée.

L’arrestation des 50 personnes dans les préfectures de Beyla et N’zérékoré inquiète le gouverneur de région. Il l’a fait savoir lors de la présentation de ces dernières par les services de sécurités à la presse.

« L’inquiétude devient de plus en plus grande. Quand des Burkinabés viennent s’installer dans une localité en se faisant passer pour des orpailleurs alors que les autorités locales ne les connaissent pas, ça prête confusion. Et pire, ils ont des ceintures anti-balles et amulettes, ça veut dire qu’ils ont une mission. Peut-être, ils attendent le bon moment pour mettre en œuvre », a déclaré Mohamed Ismaël Traoré.

Pour rappel, les responsables des services de sécurité de N’Zérékoré ont présenté lundi, 50 jeunes dont 18 Burkinabés qu’ils ont arrêté à Söndou dans la préfecture de Beyla et 32 Guinéens dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Les premiers se disent orpailleurs et les autres des agents de QNET.

Mamady Camara