Le courant du projet d’interconnexion de la CEDEAO lancé samedi, 2 avril 2022 à N’zérékoré vient de faire sa première victime au quartier Gonia. Il s’agit d’une jeune dame âgée d’une trentaine d’années qui a été électrocutée au petit matin de ce lundi, 4 avril 2022.

Fatoumata Condé, c’est le nom de la victime. Elle était vendeuse d’eau et mère de trois enfants.

Selon les témoignages de son époux, c’est après avoir pris le petit déjeuner qu’elle a décidé de faire le linge. Et c’est au moment qu’elle suspendait les habits à la corde, qu’elle a été électrocutée.

« Nous avons mangé ensemble ce matin à 4 heures et c’est après qu’elle est venue me donner l’enfant dans le but de faire le linge. C’est en mettant les habits sur la corde qu’elle a été électrocutée. J’ai été informé par ma fille que sa mère est tombée. Je suis venu pour la soulever et le courant m’a rejeté aussi à deux reprises. Ainsi, j’ai fait sauter le disjoncteur et chercher à l’amener à l’hôpital. C’était trop tard », a expliqué Ousmane Ndiaye.

A N’zérékoré, beaucoup de personnes craignent des dégâts que l’électrification de la ville pourrait causer. Il n’y a eu aucune campagne de sensibilisation des populations avant le lancement du courant et pendant ce temps, les capacités du service de protection civile sont réduites.