A quelques heures de la présidentielle du 18 octobre, la peur d’éventuelles violences hante les habitants de N’Zérékoré, au sud de la Guinée. 

« Nous sommes dans l’angoisse, on a peur. On ne sait pas comment ça va se passer. Nous sommes dans la main de Dieu », a indiqué un homme rencontré dans un café bar au quartier commercial. 
Comme lui, Abdoulaye Touré se dit aussi inquiet et lance un appel. « La situation politique actuelle de la Guinée est inquiétante. Mais la population guinéenne doit savoir que l’élection là va passer mais nous les citoyens, nous resterons. Et aux opposants, c’est Dieu qui donne le pouvoir. ce n’est pas la force ni l’intelligence. Donc en tant que guinéen, nous devons nous abstenir des violences », a-t-il conseillé.
Quant à Mohamde Damoro camara, il se dit plutôt optimiste.
« Selon moi, il n’y aura rien de mal. Les élections vont se passer dans la paix et la la quiétude. Donc moi je ne suis pas inquiet », a-t-il indiqué.
Lors du double scrutin du 22 mars, N’Zérékoré a été théâtre de violents affrontements entraînant la mort de plusieurs personnes et des blessés. A la veille de cette élection présidentielle, plusieurs habitants quittent la ville pour se réfugier dans les villages et villes environnantes.
Mamady 2 Camara