À quelques heures de la marche « pacifique » appelée par l’antenne régionale du FNDC, des bickups remplis de militaires font en ce moment le tour de la ville de N’zérékoré, a constaté Kibaro224.com à travers un de ses reporters.

À 22 heures 30 déjà, c’est le calme dans la cité et les quelques rares personnes qui sont dehors, tentent de regagner leurs domiciles.

Au niveau des responsables locaux du FNDC l’on précise qu’il s’agit des manœuvres pour intimider en vue de saboter la manifestation prévue ce jeudi 21 novembre 2019.

Et selon nos informations, les autorités qui avaient autorisé ladite marche, comptent faire marche en l’interdisant. D’ailleurs, l’on apprend qu’il y a eu des rencontres dans la journée au domicile du patriarche, mais sans accord.

Pour l’instant, nous n’arrivons pas à rentrer en contact avec le préfet El hadj Sory Sanoh pour savoir s’il s’agit d’une patrouille ordinaire ou une façon d’annoncer l’interdiction de la marche du FNDC.

Nous y reviendrons !

Kibaro224.com