À quelques heures du double scrutin prévu ce dimanche 22 mars 2020, la tension est vive dans plusieurs localités de la Guinée où des citoyens se livrent à des actes de vandalisme. C’est le cas dans la sous-préfecture de Palé, préfecture de N’zérékoré où des individus non identifiés ont fait irruption ce samedi matin dans le bureau du sous-préfet pour casser et brûler des kits électoraux (urnes, calculettes, lampes…).

Selon un responsable de la commune joint par notre rédaction et qui a préféré gardé l’anonymat, le sous-préfet et les responsables de la commission électorale sous-préfectorale indépendante (CESPI) ont été attaqués alors qu’ils étaient en train d’acheminer ces kits dans les villages et districts. « Ils ont tout cassé et incendié », a-t-il déclaré.

Notre informateur nous apprend également que le sous-préfet est en fuite.

« Je confirme parce qu’il a été pourchassé par des jeunes en colère et surexcités », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que la nuit dernière, c’est la justice de paix de la préfecture de Yomou qui a été incendiée. Pour le maire de la commune urbaine qui s’est confié à notre rédaction, il s’agit d’un acte criminel.

Nous y reviendrons.

La rédaction