L’interdiction des prières nocturnes par le gouvernement a suscité une colère noire chez certains fidèles musulmans de N’Zérékoré. Ils pensent que les raisons évoquées pour justifier cette décision ne sont pas fondées. Ils l’ont faire ce mardi au micro de Kibaro224.com.

Pour dit-on maintenir la tendance baissière actuelle du coronavirus, l’ANSS à demandé au secrétariat général des affaires religieuses d’interdire les prières nocturnes. Chose qui été faite hier lundi 03 mai 2021. A travers un communiqué, le secrétaire général des affaires religieuses a annoncé l’arrêt des prières nocturnes dans les mosquées sur toute l’étendue du territoire national.

Mais à N’Zérékoré, cette décision est mal perçue par les fidèles musulmans.

« Moi je ne suis pas d’accord avec cette décision. Parce qu’elle n’a pas de sens. On ne peut pas interdire les prières nocturnes dans les mosquées pendant que d’autres regroupements se tiennent à travers le pays », a lancé Moussa Konate, rencontré au grand au marché.

Mohamed, un vendeur au grand-point a renchéri en disant que cette décision est inacceptable et infondée.

Pour Aboucar Condé, c’est une décision incompréhensible dans la mesure où elle ne concerne pas les autres prières qui selon lui, regroupent plus de fidèles que celle de 1heures du matin. Il demande au gouvernement de laisser les fidèles accomplir pleinement leur foi.

Pour sa part, le secrétaire préfectoral dit avoir été surpris par cette décision. Toutefois, il demande aux fidèles de l’obtempérer pour aider le gouvernement à booter la Covid-19 hors de nos frontières.

Mamady 2 Camara