Perdu de vue depuis le lundi 16 septembre 2019, le corps de Mohamed Kaba dit « Soma-Cendji » âgé de 28 ans et pêcheur de profession a été retrouvé dans la rivière « Tilé » très tôt ce samedi matin par un riverain qui a vite alerté le chef secteur. Celui-ci informera à son tour, le chef de quartier, le maire de la commune urbaine et les services de sécurité.

Interrogé sur place, Moriba Albert Délamou, maire de la commune urbaine de N’zérekoré est revenu sur les circonstances dans lesquelles le corps du jeune homme a trouvé la mort.

« J’ai été informé la nuit d’hier aux environs de 20h 30mn par les services de la police, de la présence d’un corps dans la rivière Tilé. Aussitôt, ce matin, j’ai appelé la croix Rouge, la protection civile, les services de sécurité et l’hôpital pour qu’ensemble nous nous rendons sur les lieux. Ici, on a compris que Mohamed Kaba est décédé par noyade et selon les informations reçues de ses parents, la victime souffrait de l’épilepsie. C’est ce qui a provoqué la noyade qui lui a coûté la vie », a-t-il expliqué.

Très ému, Bangaly Kaba, frère du défunt, s’est exprimé en ces termes : « Je ne sais pas quoi dire autour du décès pitoyable de mon jeune frère. Depuis lundi, on l’avait perdu de vue et je me faisais des soucis par rapport à son état de maladif d’épilepsie. Il a été sauvé de la noyade à deux reprises. Alors, si cette fois-ci, il y reste, c’est la volonté de Dieu le tout-puissant. »

C’est après le retrait du corps dans la rivière Tilé que les parents ont procédé à l’inhumation.

Stéphane François Tatö Haba