Face à l’insécurité grandissante dans la ville de N‘zérékoré où les hors-la-loi règnent en véritables maîtres en ce moment, les autorités militaires ont décidé de sévir. Dans un entretien accordé aux journalistes, le commandant de la quatrième région militaire, le Colonel Mohamed Lamine Keita, annonce des patrouilles mixtes armée, gendarmerie et police.

« En cette période de vacances et de saison hivernale, il y a beaucoup de choses qui se passent et nous nous sommes obligés de faire notre travail. C’est une mission régalienne que nous trouvons normal et nos chefs ont jugé nécessaire, cette mission, qui fait partie de leurs axes prioritaires », a-t-il indiqué.

Sécuriser les personnes et leurs biens, c’est la mission qui sera assignée aux agents qui vont être déployés sur le terrain et le Colonel Keita précise que tout se passera dans les règles de l’art.

« La mission a pour rôle de traquer, fouiller, chercher les criminels, les bandits, les fossoyeurs de l’État et les saboteurs de l’économie guinéenne. C’est pour mettre les populations en confiance, elles doivent circuler librement. J’ai rencontré toutes les coordinations régionales et les forces de défense et de sécurité ont été instruites, pas de bavures et on ne fera du tort à personne », a-t-il rassuré sans pour autant définir le nombre d’agents à déployer sur le terrain.

Reste à savoir si ces patrouilles permettront de mettre fin à l’insécurité qui est entrain de prendre une proposition inquiétante à N‘zérékoré et villes environnantes.

Patrice Mansaré