Prenant la parole jeudi 21 novembre 2019 lors de la marche du FNDC-N’zérékoré, le responsable local du parti Bloc Libéral (BL) à N’zérékoré n’a pas fait de cadeaux au président Alpha Condé qui a annoncé récemment la reprise à partir de l’année prochaine, des sociétés minières notamment Zogota, Nimba, Simandou.

Pour Moïse Haba, c’est une manière de tromper les jeunes. Mieux, il pense qu’Alpha Condé est à la base de la fermeture de ces sociétés.

« Il y a des gens qui sont partis mentir en disant qu’il n’y a pas d’opposants au troisième mandat à N’zérékoré. Mais vous avez démontré qu’on ne veut pas de 3e mandat. Alpha condé a annoncé la reprise des sociétés minières, mais il est venu trouver qu’il y avait des sociétés à N’zérékoré. C’est lui qui a fermé les sociétés minières, c’est lui qui a fermé Zogota, c’est lui qui a fermé Simandou, c’est lui qui a fermé Nimba. Ça veut dire que les sociétés minières n’aiment pas Alpha Condé. Il doit partir pour qu’on ait du travail à N’zérékoré », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « C’est pourquoi, le Bloc Libéral vous dit que ce n’est que le début de la marche. On va vous lancer d’autres rendez-vous pour que la prochaine fois, tout N’zérékoré soit mobilisé pour barrer la route à tous ceux qui ont passé tout leur temps en train de promettre aux pauvres populations. On en a marre des promesses. À bas les promesses.»

Il faut rappeler qu’aucun incident n’a été enregistré au cours de cette marche. Une démarche saluée par le préfet El hadj Sory Sanoh qui pense que le FNDC-N’zérékoré a donné une leçon de démocratie à ses pairs de Conakry et de Labé.

Konaté