Une semaine après sa nomination, le nouveau ministre de la Santé le médecin Colonel Rémy Lamah a pris fonction, vendredi 22 novembre 2019. C’était à la faveur d’une cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte du département sous l’égide de Naby Youssouf Kiridi Bangoura, ministre secrétaire général à la présidence de la République.

Au cours de son intervention, le président du syndicat de la santé a salué le climat qui a prévalu dans la collaboration avec le sinistre sortant. Il a aussi souhaité la bienvenue au ministre entrant qui, selon lui, n’est pas étranger au département. Le syndicaliste est ensuite revenu sur les attentes du personnel de santé à savoir : l’application des derniers accords signés entre le syndicat et le gouvernement ; l’achat de deux bus pour le transport du personnel ; et rassuré de l’engagement du personnel à participer à des campagnes d’information et de sensibilisation pour la santé communautaire pour gagner la lutte contre la maladie.

De son côté, le ministre sortant, Édouard Nyankoye Lamah a tout d’abord exprimé ses remerciements au chef de l’État. Pour lui, les 17 mois passés à la tête de ce ministère ont permis d’atteindre certains résultats notamment l’affectation de tous les engagés de la fonction publique au compte du personnel de la santé.

« Avec l’accompagnement du personnel et les partenaires techniques et financiers, nous avons pu travailler et avoir des résultats, par rapport à la mission consignée dans ma lettre de mission. Dans le domaine de la lutte contre la maladie, le système de surveillance épidémiologique a continué à être fonctionnel et plus performant, préservant face à de nouvelles épidémies. La santé communautaire, a été lancée dans 40 communes de convergence (…). En dépit des résultats obtenus, de nombreux défis restent encore dans le secteur dont les questions d’éthique et de déontologie, le respect de la discipline, la fidélisation (…) », a-t-il ajouté.

Prenant la parole, le Médecin Colonel Remy LAMAH, nouveau ministre de la Santé, a quant à lui rassuré que chacun peut compter sur sa disponibilité et son engagement à mettre en œuvre la politique du Gouvernement au bénéfice des populations guinéennes toute entière. Il a par la suite promis de poursuivre les réformes engagées par son prédécesseur.

« La réponse aux défis doit être collective, car il est certain que le ministre tout seul ne peut être l’acteur du changement dans un secteur. Il a besoin d’hommes engagés, déterminés à atteindre les objectifs préalablement définis. C’est pourquoi, je compte travailler avec chacun sur des valeurs et des principes que sont : l’engagement, la probité, l’inspiration positive et l’efficacité », dira le ministre Colonel Remy Lamah.

Pour terminer, le ministre secrétaire général et porte-parole de la présidence de la République a salué la célérité et la discipline avec laquelle la cérémonie a été organisée. Il a rendu hommage au ministre sortant pour sa carrière et son souci pédagogique et fait remarquer combien il est beau de voir l’étudiant remplacer son professeur.

Au Ministre entrant, il va rappeler des moments forts et critiques pendant la lutte contre la maladie à virus Ébola dont il a partagé avec le Médecin militaire alors ministre de la Santé.

« Le travail est bien lancé par votre prédécesseur, j’invite vos collaborateurs à vous accompagner, car on ne fera rien sans la santé et l’éducation dans notre pays », a conclu Kiridi Bangoura.

Konaté