Après plus de 3 mois d’arrêt de leurs activités à cause du Coronavirus, les responsables de l’ONG Association Mines Sans Pauvreté (AMSP) ont animé un point de presse ce jeudi 16 juillet 2020 dans leur bureau à Lambanyi, commune de Ratoma. Objectif, parler de l’ONG, ses activités déjà menées sur le terrain, les projets en cours d’exécution et les projets futurs.

Mamady Koivogui est Directeur CMF de l’ONG.

« Nous avons estimé qu’avec les mesures annoncées par le gouvernement guinéen à travers ses services sanitaires, l’ANSS et le Ministère de la santé, édictées par l’organisation mondiale de la santé, nous sommes en mesure de pouvoir continuer à travailler tout en observant scrupuleusement ces mesures sanitaires. Pour éviter non seulement au personnel d’être contaminé mais aussi aux personnes vers lesquelles nous partons. Parce que nous avions arrêté les activités pendant au moins quatre mois. Mais les projets miniers n’ont pas arrêté, ils continuent de développer leurs activités, c’est-à-dire d’impacter les communautés locales. Si on ne reprend pas maintenant les activités, beaucoup d’étapes pourraient nous échapper dans le cadre du suivi des projets miniers. On pourrait aller un jour sur le terrain trouver des résultats négatifs. C’est pour éviter cela que nous avons pris des mesures sanitaires scrupuleuses pour reprendre nos activités avec un personnel réduit, bien-sûr. D’où ce point de presse pour relancer nos activités. », a-t-il dit

Poursuivant, il a rappelé quelques activités déjà menées sur le terrain par son organisation.

« Nous avons été la première ONG minière guinéenne à réaliser une étude nationale sur le niveau de participation et de consultation sur les niveaux des populations affectées par les projets miniers dans le processus d’impacts et de suivi de la mise en œuvre du plan des projets miniers. Nous avons contribué à l’amélioration du niveau de compréhension et de la formation d’une centaine de leaders et d’acteurs des communautés impactées sur des questions minières et de réglementation à Boké et à Mandiana. Nous avons distribué des kits hygiéniques aux communautés locales à Boké et Mandianna, suivi de sensibilisation sur les mesures barrières dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. », a-t-il rappelé.

Il faut rappeler, Association Mines Sans Pauvreté est une organisation qui oeuvre pour un secteur minier au service du développement intégré et durable pour la Guinée.

Abdoulaye Ben Kaba