Remise ce lundi 08 février 2021 du premier prix de la Compétition MANGA sur la migration irrégulière, au centre culturel Franco-Guinéen (CCFG). Organisée par l’OIM Guinée, Mamadou Baïlo Diallo vainqueur de cette compétition sur le plan national, revient sur l’aventure de sa bande dessinée.

« C’est l’histoire de deux jeunes qui sont très d’accord. Leur point de discorde c’est que l’un rêve de partir et l’autre veut rester et réussir ici. Celui qui rêve de partir va aller jusqu’au niveau où il va être victime d’un naufrage et il va se retrouver au pays. Finalement sera aidé par son ami et ensemble ils vont grandir dans le pays. Et surtout il n’a pas été facile de faire ce travail, parce que je n’avais pas préconçu l’histoire avant de le dessiner. L’idée est venue au fur et à mesure que je dessinais. », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il se dit motivé, et compte aller jusqu’au bout « Je suis confiant, je crois en ma potentialité. Je sais que ce que j’ai fait ce n’est pas mal déjà, mais je crois qu’avec la mobilisation du public Guinéen je suis sûr vraiment d’aller jusqu’au bout.« , rassure Mamadou Bailo Diallo.

Joël Loua représentant de l’OIM pour sa part, apporte des précisions à ce concours
« Nous travaillons sur un projet de recherche qui a pour thème « des interventions en matière de développement influencent des aspirations et des décisions migratoires des populations ». Le projet couvre trois pays (Guinée, Sénégal, Gambie)…. Pour disséminer les résultats de cette recherche, nous nous sommes dit que nous allons sortir de l’ordinaire. C’est-à-dire, proposer des idées qui peuvent permettre à la recherche de toucher tout le monde. C’est pourquoi nous avons lancé ce concours de dessin pour permettre aux jeunes qui se trouvent en Guinée, au Sénégal et la Gambie de s’inspirer des résultats de la recherche pour nous présenter quelque chose qui peut aller loin. En Guinée, il y a eu plus de 30 postulants. Le vainqueur de concours sur le plan national, sera accompagné par les autres vainqueurs de leur pays pour participer au concours régional. Ce concours se passera sur internet où nous allons demander à chaque vainqueur sa population au niveau de son pays, pour pouvoir voter pour lui en ligne.« , a-t-il précisé.

Ce concours de dessin sera suivi par un autre, cette fois de la musique.

Gnima Aissata KEBE