Comme annoncé dans une précédente dépêche, l’antenne régionale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à N’zérékoré a appelée à une marche pacifique ce jeudi 21 novembre 2019, dans la commune urbaine. Une marche qui, il faut le rappeler, a été autorisée par le maire de la commune urbaine, Moriba Albert Délamou.

Mais selon nos informations, certaines autorités à Conakry qui n’ont pas trouvé juste que le FNDC organise une marche à moins d’une semaine de la grandiose réception du président Alpha Condé, auraient instruits aux autorités locales de faire marche arrière sur leur décision. D’ailleurs, une rencontre s’est tenue à cet effet dans la journée du mercredi au domicile du patriarche, mais sans accord.

C’est ainsi que dans la soirée, un hélicoptère présidentiel a atterri dans l’enceinte du camp militaire Behanzin. Selon nos sources, à bord de l’appareil, trois (3) ministres issus de la région. Il s’agit du ministre d’État, ministre de l’assainissement et de l’hydraulique Papa Koly Kourouma, le ministre des pêches Frédéric Loua et le tout nouveau ministre de la Santé, le médecin colonel Rémy Lamah. Ils ont pour mission, de tenter d’avorter cette manifestation. Réussiront-ils ou pas ?

En tout cas, au niveau des responsables locaux du FNDC, l’on indique qu’il n’est pas question d’annuler cette marche vue qu’elle est autorisée par l’autorité communale.

C’est dire donc que tous les regards sont braqués ce jeudi sur la ville de N’zérékoré et Kibaro224.com suit de près cette journée mouvementée dans la capitale de la région forestière.

La rédaction