Comme annoncé dans une précédente dépêche, les autorités communales de Kindia ont décidé d’interdire la marche du FNDC prévue le 14 novembre prochain, dans la commune urbaine. Le maire Mamadouba Camara justifie cette décision par la tenue d’une cérémonie de remise prévue le même jour dans les locaux de la préfecture.

Déjà, le FNDC-Kindia annonce qu’elle n’obéira pas à cette décision qu’elle qualifie d’injuste, d’illégale et d’irresponsable.

« La ville de Kindia n’appartient pas à un individu, ni à un groupuscule d’individus apatrides qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel et égoïste. Le FNDC Kindia va résister ce jeudi conformément à l’article 21 de notre Constitution », a martelé Alseny Farinta Camara, coordinateur régional du mouvement.

Poursuivant, il appelle l’ensemble des citoyennes et citoyens de Kindia à se mobiliser pour « donner un franc succès à la marche pacifique ».

« La paix et la quiétude sociale résident dans le respect et l’application stricte de la Loi. Car, les autorités locales sont en manque d’arguments juridiques pour s’opposer cette marche », conclut-il.

Konaté