Le Conseil national de transition (CNT) du Mali a approuvé ce lundi, 21 février 2022 à l’unanimité, par 120 voix pour, aucune voix contre et aucune abstention une révision de la charte de la transition.

La charte révisée dispose que la durée de la transition sera conforme aux recommandations formulées à l’issue de consultations nationales qui ont eu lieu en décembre 2021. C’est-à-dire, entre six (6) mois à cinq (5) ans.

Autres changement, le CNT passe de 121 à 147 membres et le président de la transition ne sera pas candidat à la prochaine élection. Les auteurs des deux derniers putschs bénéficient également d’une amnistie.

Il faut rappeler qu’une mission de la CEDEAO conduite par le médiateur Goodluck Jonathan, effectuera une visite à Bamako le jeudi, 24 février 2022. Selon l’organisation régionale, cette mission fait suite aux rencontres techniques qui se sont tenues la semaine dernière sur le chronogramme des élections.