Ce soir dimanche 27 décembre, le calme est revenu à Macenta après deux jours de violents affrontements communautaires. En tout cas selon le maire que nous avons joint au téléphone. Ces violences ont fait 11 morts et plusieurs blessés a appris sur place Kibaro224.com.

Après deux jours de violents affrontements entre les communautés Loma et Mania, un calme précaire est revenu à Macenta selon le Maire de la commune urbaine. Une situation qui serait rendu possible grâce à la médiation du gouverneur de la région et quelques ressortissants de ville.

« Il y a le calme ce soir à Macenta. Ce, grâce notamment à Monsieur le gouverneur de région qui a effectué le déplacement. Il y a aussi des cadres ressortissants de la localité qui sont venus, dont le ministre Oyé Guilavogui, Julien Guilao etc… Il ont rencontré les notables, le patriarche et les représentants des deux communautés. On a dit à chacun de sensibiliser son camp afin de mettre la balle à terre. Je pense que ça été compris et les message vont passer à la radio », a expliqué Gnenego Guilavogui, Maire de Macenta.

Depuis samedi, la ville de Macenta est sous tension. Les deux principales communauté de la localité s’affrontent à cause d’une histoire de patriarche selon des témoignages. Ces violences ont fait 11 morts, plusieurs blessés et dégâts matériels importants selon le bilan des autorités.

Mamady 2 Camara