Le doyen Diallo Souleymane, Administrateur Général du groupe de presse Lynx/Lance a été placé sous contrôle judiciaire, lundi 19 août 2019. Pendant ce temps, la convocation d’Abou Bakr, le Directeur Général de la radio Lynx FM a été maintenu. Les deux sont sommés de se présenter tous les mercredis et vendredis à 10 heures au TPI de Kalium. À l’origine, une plainte du procureur de la République sur le contenu, apprend-on, de l’émission « Œil de Lynx » du 31 juillet dernier et qui avait pour invitée Doussou Condé, ancienne militante du parti au pouvoir devenue très critique envers le régime.
Face à cette situation, Lamine Guirassy PDG de HADAFO MÉDIAS, le plus grand groupe de presse en Guinée, n’est pas resté silencieux. Sur sa page Facebook, le journaliste apporte son soutien « indéfectible » au doyen Diallo Souleymane et à son média.
« Au moment où la liberté de la presse est en train d’être bâillonnée, malmenée et confisquée par un groupe d’individus dont l’unique visée est de saper les soubassements de la démocratie, je ne peux me taire sans apporter mon soutien INDÉFECTIBLE au groupe de presse Lance-lynx. Avant hier, c’était quelqu’un d’autre, aujourd’hui c’est E lhadj Souleymane, l’un des doyens le plus respecté du quatrième pouvoir en Guinée – qui est honteusement poursuivi – et demain, probablement c’est moi ou bien toi », a-t-il écrit.
Poursuivant, le « Turbo », comme on le surnomme à HADAFO, appelle à la solidarité de la presse guinéenne.
« Nous ne devons pas nous taire ou reculer face aux manœuvres sous-marines. J’en appelle à la grande et plus grande solidarité. Mettons nos égos de côté et voyons ensemble l’avenir », conseille Lamine Guirassy.
Konaté