Comme à l’accoutumée, ce groupuscule d’hommes et femmes au nombre de 33 au sein du parlement européen, tous de l’international libéral, a adressé un papier truffé de mensonges et pleins de subjectivités sur la situation des droits de l’homme en Guinée en date du 8 avril 2021 au haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrel.
Un rapport dans lequel on ne lit que la copie figurée de tout ce que l’UFDG a tenu contre le Président Alpha Condé et son gouvernement. C’est de la paresse intellectuelle et du manque d’honnêteté que ces euro députés, d’obédience libérale, se sont contentés des rapports dressés par l’UFDG et du FNDC; ainsi que des ONG affiliées à leur cause pour nous brandir un chiffon de séduction à Cellou Dalein Diallo.
Au double scrutin, voire la présidentielle du du 18 octobre dernier, l’Union européenne, l’OIF et autres de l’Occident n’ont déployé d’observateurs sur le terrain; ce qui a été fait à dessin, c’est-à-dire pouvoir discréditer les résultats issus de ces élections. Ce qui est juste drôle parce qu’on ne peut pas bouder une chose et tenter d’apporter son appréciation dessus. C’est incompréhensible !
Cette attitude nous amène à se poser la question suivante : comment ce fait-il qu’on puisse juger une chose dont on n’a pas accepté d’observer lorsqu’elle se déroulait ? Seul l’occident a cette langue pour répondre.
En réalité, ce n’est aussi pas étonnant car, ils ne sont pas à leur première fois de s’attaquer au régime d’Alpha Condé. Mais, qu’ils sachent que leur appréciation sur le mandat du Président Alpha Condé en disant que ce dernier s’est octroyé d’un mandat illégal est vide de sens.
Ces gens-là se prennent vraiment au sérieux à tel point que les Cellou Dalein Diallo pensent que ce sont eux qui légifèrent ou réglementent ici en Guinée.
L’appréciation sur le respect des règles démocratiques et des droits de l’homme n’est que socio-culturelle, elle dépend des lieux et des cultures; donc leur souhait ou désir politique ne peut pas marcher en Guinée, celui de salir le régime d’Alpha Condé afin de favoriser la prise du pouvoir de Cellou Dalein Diallo. Mais il semble bien que cette bande d’escroc au sein du parlement européen ne connaissent pas l’histoire du Pr Alpha Condé à plus forte raison celle de la Guinée.

Ce petit groupe au sein du parlement européen trouvera son tombeau en Guinée.

Ibrahima KALLO