Dans un décret lu mercredi soir à la télévision nationale, le président Alpha Condé a fixé l’ouverture de la campagne pour les élections législatives prochaines au jeudi 16 janvier à 00 heure pour finir le vendredi 14 février 2020.

Le président de la République invite ainsi le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), la présidente de la haute autorité de la communication (HAC), le ministre d’État chargé de la justice et garde des sceaux, le ministre chargé de l’économie et des finances, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, le ministre de la sécurité et de la protection civile et chacun en ce qui le concerne, l’application du présent décret.

Il faut rappeler que 29 partis politiques ont fait acte de candidature pour ce scrutin notamment le RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir. Les grands partis d’opposition comme l’UFDG, l’UFR, le PEDN, le BLOC LIBÉRAL, le PADES… ont décidé simplement de boycotter voir même d’empêcher la tenue du scrutin.

Konaté