Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a procédé ce vendredi, à l’inauguration du Centre d’Autonomisation Féminin de Labé.

La réalisation de ce centre pour les femmes de la Préfecture de Labé qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement national mis en place par le Président de la République Alpha Condé, a connu la présence de la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, de Moucar Diallo de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes mais aussi de Mamdou Taran Diallo en charge de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté ainsi que des membres du cabinet de la Primature et de la Préfecture de Labé.

La matérialisation de ce centre dans la commune urbaine de Labé va permettre de contribuer à la mise en de la Politique du Gouvernement dans le domaine spécifique de la promotion économique de l’autonomisation des femmes dans la cité de Kamaramoko Alpha Mô Labé.

Mettant l’occasion à profit, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a réitéré au nom de toutes les braves de Labé que l’inauguration de ce bel édifice de Labéqui n’est autre que la concrétisation évidente des engagements pris par le Gouvernement de la troisième république en faveur des femmes et des filles vulnérables de Guinée.

Poursuivant, Diaby Sylla Mariama dira que données statistiques mettent en évidence la contribution inestimable des CAF dans la formation des jeunes filles et femmes à des métiers décents en vue de leur autonomisation. Et par ce biais, nombreuses sont celles qui intègrent en toute confiance le marché de l’emploi productif précise-t-elle.

Très heureux de procéder à l’inauguration du plus Centre d’Autonomisation Féminin de Guinée, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a partagé avec les femmes de la préfecture de Labé que certaines doléances restent encore dans le pipeline des actions futures du Gouvernement. Pour Dr Ibrahima Kassory FOFANA, de nombreuses réalisations ont été faites pour encourager et soutenir l’initiative des femmes. Selon lui, cela se traduit par l’émergence des Institutions de micro finances appelées MUFFA et MC2 qui constituent aujourd’hui l’un des jalons de la prise en compte par le Gouvernement des préoccupations Féminines.

Pour finir, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a rassuré que son gouvernement ne ménagera aucun effort pour faire de ces unités, de véritables pôles de développement et d’innovation en faveur de la couche féminine de Guinée.

Transmis par la cellule de communication du gouvernement